Agriculture

, par Webmaster

Le Grenelle de l’environnement, le projet agro-écologique « Produisons autrement » ou encore les Plans Climats Territoriaux sont autant de plans d’actions qui invitent l’agriculteur à devenir l’un des principaux acteurs de la transition énergétique.

Au sein des exploitations agricoles, deux enjeux ressortent :

Economiser de l’énergie pour maîtriser les coûts de production

Optimiser la performance énergétique de l’exploitation, c’est rationaliser et maîtriser les coûts de production. La chambre d’agriculture Nord Pas de Calais réalise des diagnostics énergétiques et élabore des plans d’améliorations.

Valoriser le potentiel des exploitations pour produire de l’énergie

L’agriculture possède l’avantage d’avoir un fort potentiel pour capter et produire de l’énergie.

Un exemple de valorisation de déchets organiques pour produire de l’énergie : la méthanisation

Nous trouvons aujourd’hui 514 unités de méthanisation opérationnelles en France [1]. Dont 330 sont à la ferme ou centralisée (c’est-à-dire que ces unités de méthanisation traitent à la fois des déchets d’élevage mais aussi des déchets provenant des industries agroalimentaires.)
Le principe de production d’énergie par le biais de la méthanisation consiste en la fermentation de matière organique (animale ou végétale). Cette fermentation va produire du biogaz qui sera soit traité et injecté dans le réseau Gaz de France, soit orienté vers un moteur cogénération qui permettra de produire de l’électricité et de la chaleur. L’électricité sera injectée dans le réseau national et la chaleur réutilisée dans les locaux de l’exploitant agricole ou de la commune.
Nous distinguons deux types de méthanisation. Il existe la voie sèche qui consiste à incorporer au sein des digesteurs (immenses cuves bâchées où s’opère la fermentation) des déchets organiques dont le taux d’humidité est moindre. Et il existe la méthanisation en voie liquide qui, à l’inverse, concerne les déchets organiques humides.

Le plan EMAA (Énergie Méthanisation Autonomie Azote) a pour objectif d’encourager le développement d’installations de méthanisation agricole collective pour atteindre 1000 méthaniseurs à la ferme en 2020 et plus largement de créer une filière française d’équipements de méthanisation.

Les intérêts de la méthanisation agricole sont multiples, elle permet de :

  • traiter les déchets organiques d’un territoire et de les valoriser
  • développer des partenariats (agriculteurs, collectivités, industriels…)
  • diversifier l’exploitation en créant de la valeur ajoutée
  • apporter des solutions à des problématiques de stockage d’effluent d’élevage

D’autres sources d’énergie telle que le photovoltaïque ou l’éolien permettent elles aussi d’équilibrer le bilan énergétique annuel de l’exploitation et de diminuer les besoins énergétiques non renouvelables.

Partage d’expériences

Entourée de ses partenaires, la Chambre d’agriculture du Nord Pas de Calais et le GEDA du Haut Pays, l’association Enerlya a mis en place plusieurs temps d’échange qui ont réunis une cinquantaine d’agriculteurs. Ces derniers sont venus partager leurs expériences et ont ainsi dialogué avec ceux qui s’interrogeaient sur l’installation d’unités de méthanisation.

Projet de maquette de méthanisation à destination du grand public

Nous avons également amorcé un projet de maquette d’unité de méthanisation avec le lycée agricole de Radinghem. Ce beau projet est en cours de réalisation et prendra place prochainement dans notre parcours scénographié à Enerlya.

La filière bois

Nous sommes une association de sensibilisation au développement durable et plus particulièrement aux énergies renouvelables. Nous participons au développement de la production d’énergie renouvelable en agriculture. Pour mener à bien ce type de projet, le 1er enjeu est de mobiliser les acteurs afin de faire de nos actions un levier de dynamisation du territoire.
L’organisation de réunions ont permis de répondre aux attentes et questionnements des agriculteurs du territoire. Le 1er sujet traité concernait l’énergie bois, l’exemple de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif « Bois-Energie des Terroirs » a montré comment valoriser collectivement le bois dans un secteur où le bocage est dense.

Energie bois, méthanisation, photovoltaïque, éolien, les sources de production d’énergie renouvelable ne manquent pas sur une exploitation.

Pour aller plus loin sur tout projet agricole :
Chambre d’agriculture Nord Pas de Calais
GEDA (Groupes d’Etudes et de Développement Agricole)

Sur l’énergie éolienne et photovoltaïque :
Cap Vent

Sur l’énergie bois :
PNR (Parc Naturel Régional)
Maison du Bois

Sur les projets de maîtrise de l’énergie :
Enerlya
Espace Info Energie
EnergEthic

VOUS SOUHAITEZ RESERVER ?

Rien de plus simple, trois possibilités s’offrent à vous :

Par téléphone
03.21.38.38.5103.21.95.44.17

Par mail
Cliquez-ici

Ou grâce à la rubrique contact Contactez-nous

Indiquez nous le nombre d’élèves, le nombre d’accompagnants, la date, si vous souhaitez passer une journée ou une demi-journée chez nous, nous vous ferons une proposition de programme personnalisé accompagné d’un devis

Notes

[1Ademe, Le mag n°102, février 2017

Retourner en haut de page